Punch'Club de Clères

Savate - Kick Boxing - Jiu-Jitsu Brésilien - Pancrace et MMA - Cross Training

Du sport au Grandeur Nature


Rédigé par Reynald le aucun commentairee

La semaine dernière, nous avons eu les honneurs de la presse puisqu'un journaliste du Réveil, journal du Pays de Bray est venu jusqu'à nous observer notre "drôle de pratique ludico-sportive"...

Lire la suite de Du sport au Grandeur Nature

DClassé dans : Articles de presse,CombatGN ,Mots clés : articles de journaux, le Réveil

Marc Antoine gagne l'Open International de Budapest


Rédigé par Vincent le aucun commentairee

(un clic sur l'image pour voir en plus grand !)

Samedi 19 janvier 2013, se déroulait à Budapest, Capitale de la Hongrie, un Open International de Savate boxe française.

Une soixantaine de boxeurs, issus d'une dizaine de nations différentes, y participaient, dont, en catégorie Poids Lourd, un membre du Punch Club: Marc Antoine LEGRAND.

Après trois assauts, notament face à un finlandais et un hongrois, Marco remportait cette compétion internationale, non sans être remarqué au passage, comme l'un des meilleurs techniciens de la manifestation.

 

 

DClassé dans : Savate boxe française,Articles de presse ,Mots clés : aucun

Résultat de la Coupe de France Zone Nord AMC 2012


Rédigé par Vincent le aucun commentairee

LE COURRIER CAUCHOIS

DClassé dans : Articles de presse ,Mots clés : aucun

Coupe de Normandie AMC 2012


Rédigé par Vincent le aucun commentairee

PARIS NORMANDIE

DClassé dans : Articles de presse ,Mots clés : aucun

Inter Club Savate Boxe Française de Clères 2012


Rédigé par Vincent le aucun commentairee

PARIS NORMANDIE

DClassé dans : Articles de presse ,Mots clés : aucun

Le policier sait se défendre


Rédigé par Reynald le aucun commentairee

PARIS NORMANDIE

MONTVILLE. Vincent Tourmente, policier, et président du Punch club de Clères remporte l'Open mondial de Paris.

Vincent Tourmente est arrivé à Montville en mai 2007

Vincent Tourmente est arrivé à Montville en mai 2007

 

Vincent Tourmente est gardien de police municipale à Montville. Clérois il préside le Punch club local qu'il a créé en 2007. A 37 ans ce Gant d'argent technique 1er degré vient de remporter en savate l'Open mondial de Paris. S'y affrontaient 106 vétérans de onze nationalités différentes et 130 jeunes de 15 pays. Quatre membres du club clérois, qui compte 53 licenciés, l'accompagnaient au gymnase Biancotto dans le 17e. La relève est déjà assurée par son fils aîné Louis, 6 ans, qui lui a dit avant le départ :
« Papa, sois fort et gagne ! »
Vincent Tourmente, 3e à la coupe de France d'honneur sanda, boxe chinoise, a un parcours atypique.

Originaire du pays de Caux, il se destinait à une carrière de professeur d'EPS après une licence Staps à l'Université de Mont-Saint- Aignan, commune où il a commencé à pratiquer la savate en 1994. L'échec au concours lui ouvre une autre voie. Il se présente à celui de policier municipal en 2005. Après un passage au Petit-Quevilly, il demande sa mutation pour Montville où il arrive le 15 mai 2007. Clérois depuis 2005, il ne regrette pas ses choix et apprécie sa qualité de vie. « Je peux gérer le club, mon propre entraînement, profiter de ma famille. Mon épouse, orthoptiste, travaille à Barentin. »

Il met beaucoup d'espoir dans deux jeunes du club qui étaient à Paris, le cadet Raphaël Sanchez et le minime Pierre Lesueur. Il ne pourra participer à la compétition en équipes du 15 juin, service à la Fête de l'été de Montville oblige. « Le club est soutenu par la mairie de Clères et, j'attends avec impatience la construction de la salle de sports. »

DClassé dans : Articles de presse ,Mots clés : articles de journaux

Punch club de Clères : de l'or et du bronze


Rédigé par Reynald le aucun commentairee

PARIS NORMANDIE

CLERES. Le Punch club s'est illustré en Coupe de France des arts martiaux venus de Chine.

 

Les Clèrois ont bien défendu les couleurs de leur club

Les Clèrois ont bien défendu les couleurs de leur club

 

Le Punch club clérois, association présidée par Vincent Tourmente, propose, entre autres, la pratique d'un sport de combat chinois, le sanda.
Deux athlètes du club étaient engagés en quingda, la version « light » de cette boxe chinoise, lors de la Coupe de France zone nord des arts martiaux chinois, organisée à Saint-Etienne-du-Rouvray, dans la banlieue rouennaise. Pieric Leboucher, minime de moins de 65 kg,s'est imposé en finale. Vincent Tourmente, senior de moins de 75 kg, a lui décroché une médaille de bronze.


Les entraînements se déroulent au gymnase du collège Jean Delacourt le lundi, mercredi et vendredi soir.

Outre la boxe chinoise, le club propose aux enfants et aux adultes de la savate (boxe française) et des cours de canne et bâton.

DClassé dans : Articles de presse ,Mots clés : articles de journaux, Paris Normandie, compétitions

Découverte d’un sport de combat : le sanda


Rédigé par Vincent le aucun commentairee

Le BULLETIN de l'Arrondissement de ROUEN

Attention, ça va cogner dur !


Un nouveau sport de combat vient de voir le jour à Clères. Autorisant une grande liberté de coups, le « sanda », originaire de Chine, est enseigné par l’association Punch club. À sa tête, Vincent Tourmente, « multi combattant » dans plusieurs disciplines, vient de créer une section d’entraînement ouverte pour adolescents et adultes.

 

Vincent Tourment, professeur de sanda et autres sports de combat

Vincent Tourment, professeur de sanda et autres sports de combat

Coups de pieds et coups de poings portés à la tête, au cou ou à l’abdomen, projection de l’adversaire pour l’envoyer au sol, etc. Bref, la discipline sportive que nous vous proposons de découvrir mélange différentes techniques de combat. Lancé cette année et enseigné à Clères,par Vincent Tourmente, expert en boxe, karaté et autres sports de combat, le sanda, traduit en chinois « combat libre » attire déjà les amateurs de kick boxing dont il se rapproche le plus. « Le sanda : c’est le mariage de la boxe poing-pied et des techniques de lutte. L’objectif est de combattre debout pour mettre l’adversaire à terre. Il dispose d’une grande variété de coups, mais interdit le travail au sol » définit l’entraîneur de Clères.
Avant de s’envoyer des « raclées » sur le tatami, Vincent Tourmente avertit chaque participant : « Ce sport de combat demande un gros travail physique et d’endurance ». Malgré l’avalanche de coups tolérés, la combinaison des techniques de combat (boxe, karaté, lutte, etc.) oblige les compétiteurs à faire preuve de tactique dans les attaques et d’une grande vigilance pour esquiver les frappes de pieds et de poings des adversaires.

 

Du combat militaire au sport
Nous trouvons les premières traces du sanda au début du 20ème siècle, à la suite de la guerre russo-japonaise (1904-1905) qui entraîne de lourdes pertes chez les forces militaires russes, dans des combats au corps à corps contre les troupes nippones. En collaboration avec le parti nationaliste chinois, une académie militaire est créée visant à perfectionner les méthodes d’entraînement au combat rapproché.
La discipline se nomme alors « sanshou » (futur sanda), avec le but de former des militaires prêts à combattre sur le champ de bataille.
Mais le sanda se développe dans la société civile, ce qui permet d’instaurer les toutes premières règles. Dans les années 70, le gouvernement chinois commence à promouvoir le sanda pour mettre un terme aux combats organisés dans les villages, sans catégorie de poids et autorisant presque tous les coups. Ils se gagnent souvent par KO ou abandon et provoquent de sérieuses blessures. Établir une réglementation va ainsi permettre de dédramatiser une discipline qui reflète l’image d’une certaine violence radicale. En 1991 se tiendront les premiers championnats du monde.

 

Stéphane Fouilleul

 

Pratique
* Les sports de combat proposés par l’association Punch club, au gymnase du collège de Clères :
– Boxe française : mercredi et vendredi, de 18 h 30 à 19 h 30 (enfants), 19 h 30 à 21 h (ados/adultes)
– Canne et bâton : lundi de 18 h 30 à 19 h 30 (ados/adultes).
– Sanda : lundi et vendredi de 19 h 30 à 21 h (ados/adultes)

DClassé dans : Articles de presse ,Mots clés : articles de journaux, Le Bulletin

Des karatékas d'élite


Rédigé par Vincent le aucun commentairee

PARIS NORMANDIE

MONTVILLE. Deux champions de karaté ont participé à « la nuit des arts martiaux » organisée pour le Téléthon.

Les jeunes athlètes  montvillais avec Walid Slimani et Julien Caffaro

Les jeunes athlètes montvillais avec Walid Slimani et Julien Caffaro

 

Deux internationaux de karaté ont répondu à l'invitation de l'association Montville Genetic pour « la nuit des arts martiaux », organisée samedi à l'espace Jean-Loup-Chrétien au profit de l'Association française contre les myopathies. Walid Slimani, 32 ans, champion de France, est depuis 10 ans en équipe de France et entraîneur à Paris. Professeur de sport au lycée de Vernon, il a pour élève son petit frère Malik, champion de Normandie.

Samedi, il était accompagné, sur invitation de Vincent Tourmente, président du Boxing club, par Julien Caffaro dont il est entraîneur. En équipe de France espoir, le karatéka de 18 ans prépare les sélections pour le championnat du monde 2012 à Paris.
 

Ces deux athlètes de haut niveau ont conquis le public par leur gentillesse et engagement.

DClassé dans : Articles de presse ,Mots clés : évènements, articles de journaux, Paris Normandie

L'art de la savate


Rédigé par Vincent le aucun commentairee

PARIS NORMANDIE

CLERES. Le Punch club permet aux enfants d'apprendre toutes les finesses de la boxe française.

Les enfants du club clérois à l'entraînement

Les enfants du club clérois à l'entraînement

 

Le Punch club, présidé par Vincent Tourmente, débute une nouvelle saison sportive à Clères. La fédération de Seine-Maritime y a organisé des stages de formation au brevet professionnel pugilistique le dimanche 7 novembre.

Marc-Antoine Legrand vient ainsi renforcer l'équipe pédagogique du club clérois dans le cadre de ce programme.
Les enfants apprennent, dès 6 ans, les finesses de la savate, la boxe française, au gymnase du collège Jean-Delacour les mercredis et vendredis.
Ces cours du soir, de 19 h 30 à 21 h, sont adaptés au jeune public, comme l'explique Vincent Tourmente : « Le mercredi, l'apprentissage technique est privilégié, le vendredi est visé le développement des qualités physiques. Le club, qui compte cette saison une trentaine d'adhérents, a l'intention de présenter plusieurs boxeurs aux championnats officiels, dont certains se dérouleront à Clères ».

DClassé dans : Articles de presse ,Mots clés : articles de journaux, Paris Normandie